Actualités

Nouveaux Commanditaires

jeudi 31 mai 2018

Exposition du 7 au 10 juin 2018 au Centre Pompidou, salle Focus, niveau 5    Plus d'informations sur la page dédiée en ciquant sur ce lien…

Nouveaux Cahier d'A+U+C

jeudi 19 avril 2018

Le 4ème numéro des Nouveaux Cahiers d'A+U+C, intutilé Art Université Culture + culture scientifique et technique est disponible auprès de l'assocation. Ce cahier…

Lire toutes les actualités

COORDONNÉES

29 Bd Gergovia
63037 Clermont-Ferrand
Chargé de mission
Philippe SARRADE
Tél. 06.29.44.58.01

  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture

Sur un mur extérieur ou intérieur d’un bâtiment du campus universitaire concerné est accroché un grand afficheur à leds blanches. Les lettres qu'il figure sont instables : elles apparaissent, sont remplacées par d'autres, sont effacées, pour être écrites à nouveau, mais dans un autre ordre, … Après quelques instants, parfois, un mot semble s'afficher, le mouvement s'arrête, puis repart, l'ensemble est effacé pour laisser place à la recherche d'un nouveau sens, d'un nouveau terme à écrire.
Les mots qui apparaissent ainsi relèvent d’un vocabulaire approprié : ils ont été empruntés et sélectionnés pour représenter des spécificités du langage utilisé dans les formations ou la recherche, ou tout simplement la vie, sur le campus en question.

De jour comme de nuit, ces mots cherchent à se former, comme saisis par des mains invisibles agissant sur un clavier à distance. Ce tapuscrit permanent semble relever de mouvements dont la fragilité et l’hésitation incarnent une intentionnalité humaine en formation ou en recherche. Balbutiant ou parfois davantage déterminé, cette écriture maladroite interpelle son public, possiblement sur son terrain, son registre linguistique. Il appelle également à remonter le cours de ce qui le forme et le motive : “qui” produit cela ? Pourquoi ? Comment ? À qui appartiennent ces mots ? Qui les cherche ?

Samuel Bianchini vit et travaille à Paris. Pour ses recherches qui interrogent en particulier l'incidence des dispositifs technologiques sur nos modes de représentation, nos nouvelles formes d'expériences esthétiques et nos organisations socio-politiques, il collabore avec des scientifiques et des laboratoires de recherche en ingénierie. En relation étroite avec sa pratique artistique, Samuel Bianchini a entrepris un travail théorique qui donne lieu à de fréquentes publications. Né en 1971 à Nancy, il a étudié l'art à travers différentes approches : Beaux-arts (Nantes), Arts décoratifs (Paris), Arts appliqués, Arts et métiers, … Après avoir soutenu sa thèse de doctorat au Palais de Tokyo avec une exposition personnelle, il est aujourd'hui enseignant-chercheur (Maître de conférences en Arts et Sciences de l'art) à l'Université de Valenciennes et auprès d'EnsadLab, laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris) pour lequel il dirige le programme de recherche sur les dispositifs interactifs.

Pour plus d'informations sur l'artiste

Retour à la page Art Campus

Retour en haut de page

Enseigne de Samuel Bianchini

Association née en 1990 dont la mission est de promouvoir et d'aider l'action culturelle dans les établissements d'enseignement supérieur.