Actualités

Nouveaux Commanditaires

jeudi 31 mai 2018

Exposition du 7 au 10 juin 2018 au Centre Pompidou, salle Focus, niveau 5    Plus d'informations sur la page dédiée en ciquant sur ce lien…

Nouveaux Cahier d'A+U+C

jeudi 19 avril 2018

Le 4ème numéro des Nouveaux Cahiers d'A+U+C, intutilé Art Université Culture + culture scientifique et technique est disponible auprès de l'assocation. Ce cahier…

Lire toutes les actualités

COORDONNÉES

29 Bd Gergovia
63037 Clermont-Ferrand
Chargé de mission
Philippe SARRADE
Tél. 06.29.44.58.01

  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
  • Art+Université+Culture
crédit photo : SUC

Deux objets étranges et non identifiés atterrissent sur le campus, comme des météorites échouées mais encore actives. Résultat d’une intersection et d’un éclat : une rencontre violente. Une création d’Emmanuel Lagarrigue à regarder et à écouter.

« Les 2 sculptures peuvent être vues comme 2 états différents d’un même processus génératif. Elles montrent avant tout une forme absente, dont on ne sait si elle est en cours de construction ou de destruction. Des faces nécessaires à la fabrication d’un cube auraient comme subi la force d’une attraction trop puissante, les faisant glisser et se distendre. Ce cube contient un haut-parleur diffusant un son sourd, duquel émergent des voix multiples parlant toutes de formes d’attraction variées (physiques, sentimentales, sexuelles, … ) et des effets produits par ces situations sur la construction sociale et personnelle de chacun.
Cette pièce est une proposition visuelle : un double objet étrange, instable et comme échoué, volumineux mais très léger (presque transparent), jouant beaucoup de reflets, ceux du monde extérieur (l’espace environnant) et les siens propres par la lumière qu’elle émet. En s’en approchant, la perception évolue : on peut comprendre ce qu’elles renferment, à savoir un haut-parleur et alors faire le lien avec un son que l’on avait peut-être commencé à percevoir sans le relier directement à l’installation.
La pièce demande au spectateur d’être actif, de se déplacer, d’y prêter attention pour discerner les voix et commencer à élaborer une narration qui sera propre à chacun, mélange de sa compréhension et de sa propre histoire. »
Emmanuel Lagarrigue

"Esprit nomade : une recherche qui plaît à lartiste - Emmanuel Lagarrigue refuse tout ce qui est figé, lui qui vient mettre son art au service de danseurs dans une chorégraphie autour de l'objet d'art. "J'aime être en situation de découverte et d'échanges", avoue celui à qui convient le qualificatif d'"homme de tous les sens". Il est convaincu qu'en matière dart il convient de laisser à chacun, artiste et spectateur, la liberté d'expression en favorisant I'esprit nomade du créateur, mais aussi de son oeuvre." J.-M.V. in L'Alsace du 19 octobre 2010

Pour plus d'informations sur l'artiste

Retour à la page Art Campus

Retour en haut de page

Intersections/Eclats d’Emmanuel Lagarrigue

Association née en 1990 dont la mission est de promouvoir et d'aider l'action culturelle dans les établissements d'enseignement supérieur.